Créances

Le droit civil est la discipline qui traite les questions concernant les dettes et les créances grâce à son code civil.

Les créances représentent des droits que confère l’autorité publique à une personne physique ou morale appelée créancier au détriment d’une autre personne physique ou morale appelée débiteur. Cette notion englobe plusieurs situations dans plusieurs domaines.
En effet, la notion de créance dans le domaine juridique est assez différente de celle dans le domaine comptable. Il est ainsi nécessaire de les identifier.

La notion de créance.

La notion de créance peut être identifiée dans deux aspects :

1. L’aspect juridique :
La créance est la notion qui permet à une personne physique ou morale de pouvoir recouvrir ses dettes. Dans le domaine juridique, le droit civil et le droit des obligations traitent cette notion. Ils lui donnent une définition précise et mettent en exergue tous les aspects qui entourent ce terme.  Pour plus d’informations, vous pourrez vous offrir les services d’un avocat.
Afin de pouvoir reprendre ce que lui doit son débiteur, le créancier bénéficie de plusieurs outils légaux que lui donne le pouvoir public. Il peut dans ce cas les utiliser pleinement. Parmi ces outils on peut citer la saisie qui peut être bancaire ou encore mobilière. Dans tous les cas, il s’agira d’ôter une certaine somme équivalente à ce que doit le débiteur au créancier de ses avoirs personnels.

2. L’aspect comptable
Toutes les entreprises ont besoin d’une comptabilité pour que leur gestion soit bien menée. Dans le cadre comptable, les créances sont des actifs. A l’heure du bilan, ces créances peuvent être transformées en liquide par différents moyens. Les actifs sont opposés aux passifs qui représentent les dettes de l’entreprise. Les créances de l’entreprise peuvent aussi être recouvrées grâce au pouvoir que donne la force publique au créancier. Ainsi, l’entreprise peut utiliser les différents outils légaux à sa disposition pour recouvrer ses créances.

La gestion des créances effectuée par les entreprises.

Quand une entreprise possède beaucoup de créances, c’est qu’elle est très active et c’est souvent bon signe. Cependant, avoir trop de créances peut souvent être problématique. C’est dans ces sens que certaines entreprises ont souvent recours à certains procédés comme l’affacturage et l’affacturage inversé.

L’affacturage est un procédé qu’utilisent certaines entreprises pour recouvrer leurs créances. Ce procédé consiste à obtenir la somme qui représente la créance avant la date d’échéance grâce au financement d’un factor qui procède par l’achat de la créance. Ce dernier est souvent un établissement de crédit.

L’affacturage inversé est une formule de financement d’une entreprise. Ici grâce au factor, le fournisseur peut financer le paiement de toutes ses factures grâce aux créances bien avant qu’elles ne fassent l’objet d’un recouvrement, ce qui peut constituer une bouée d’oxygène dans certains cas.   

Les créances sont un domaine juridique régi par le droit comptable et fiscal.
 

Vous êtes à la recherche de renseignements en droit comptable et fiscal ? Découvrez toutes nos informations juridiques en droit comptable et fiscal.