Dégradations

Par dégradation, il est important de comprendre une destruction gratuite et grave des édifices publics, des objets de valeur, des objets d’art, des voitures, etc.

Il existe deux cas de dégradations.

En droit des assurances, il y a deux cas de dégradations : l’un est commis pendant un vol et l’autre est fait gratuitement. Cependant, la dégradation dépend aussi de l’endroit où elle a lieu. Généralement, c’est l’extérieur de la maison qui est concerné par la garantie dégradation. Si la dégradation est commise à l’intérieur de la maison et au moment d’un cambriolage, l’assurance vol va se charger de l’indemnisation. Si elle est gratuite alors les choses deviennent un peu compliquées.
En effet, si l’on n’a pas souscrit à une extension de garantie, on risque de ne pas être indemnisé. Vous devez donc bien réfléchir à ce genre de situations et penser à insérer une extension de garantie dans votre police d’assurance ou souscrire à une garantie complémentaire.

Dans quels cas la garantie dégradation couvre-t-elle les dommages ?

Si beaucoup de personnes n’ont aucune idée de la garantie dégradations, d’autres ont pris les choses en main pour ajouter une extension de garantie sur leur garantie multirisque. Cette extension de garantie permet de couvrir les dommages suite à une dégradation volontaire.
On sait que si la dégradation a lieu à l’intérieur de la maison et qu’elle a été effectuée au moment d’un vol, c’est la garantie cambriolage et vol qui vont s’occuper de l’indemnisation. Pour ce qui est de l’extérieur de la maison, ce sera la garantie complémentaire dégradation qui prendra les choses en charge. Et si on n’avait pas inclus cette extension de garantie, la garantie vol se limiterait aux dégradations constatées à l’intérieur de la maison.

Cependant, lorsque l’acte de vandalisme est gratuit, il est important de savoir que c’est la garantie dégradation qui couvre le dommage. Mais vous devez apporter les preuves afin d’obtenir une indemnisation. Parlez-en à un avocat pour qu’il vous aide à rassembler vos preuves et suivre la procédure légale d’indemnisation.

Dégradations : que faire lorsque l’on subit un acte de vandalisme ?

Que l’acte soit gratuit ou qu’il ait eu lieu pendant un cambriolage, vous devez aussitôt alerter la police ou la gendarmerie pour qu’elles puissent faire un constat de l’état des lieux. Ensuite, il vous est conseillé de rassembler toutes les preuves pour pouvoir déclarer l’acte chez votre assureur. Ainsi, c’est à ce dernier de se référer aux preuves que vous lui donnez par rapport aux clauses du contrat d’assurance que vous avez souscrit pour voir si vous serez indemnisé ou non. Ce dédommagement dépend des clauses que vous aviez signées.
Si vous aviez souscrit à une extension de garantie et que la dégradation a eu lieu pendant un cambriolage, vous pouvez obtenir une réparation des dommages. C’est le même cas que lorsque vous aviez souscrit à une complémentaire dégradation qui va couvrir les dégradations commises à l’extérieur de la maison. Cependant, si vous constatez que votre complémentaire ou votre extension de garantie couvre les dégradations alors que votre assureur refuse de vous dédommager, faites recours à un avocat expérimenté pour porter les choses en justice.

Les dégradations sont un domaine juridique régi par le droit des assurances.
 

Vous êtes à la recherche de renseignements en droit des assurances ? Découvrez toutes nos informations juridiques en droit des assurances.