Demande d’asile

Dans certains pays, les populations n’ont pas le luxe de vivre en paix. La demande d’asile peut alors être faite lorsqu’on cherche un refuge dans un autre pays.

Demande d'asile : quelques précisions.

Pour les citoyens des autres pays qui demandent à être protégés, la demande d’asile se présente comme une alternative à une vie sans persécution. Pour demander l’asile en Europe, particulièrement en France, il faut suivre une procédure. Pour ceux qui ne vivent pas sur le sol français, il sera nécessaire de se rendre à la frontière et ceux qui y sont déjà devront se rendre dans les services compétents. Il faudra faire part de votre souhait d’obtenir le droit d’asile, ainsi vous serez soumis à une série de contrôles. 

La procédure de demande d’asile: phase d’étude de dossier.

La demande d’asile peut prendre un moment avant d’être accordée et peut nécessiter la justification par certains documents. Pour se faire, le demandeur d’asile peut faire appel à des conseils juridiques par téléphone pour bénéficier de l’aide d’avocats spécialisés dans le domaine. S’il n’en éprouve pas le besoin, il peut se rendre directement dans un bureau dédié aux demandeurs d’asile. Là-bas, il trouvera le premier accueil avec l’office français de l’immigration et de l’intégration. Par ailleurs, pour enregistrer sa demande d’asile, il faudra se rapprocher de la préfecture pour exposer les motifs de sa demande d’asile. À la suite de cet entretien, le demandeur bénéficie d’un document qui lui permet de rester sur le territoire français pendant un mois. Il s’agit d’une attestation qui est renouvelable. Ainsi, les agents de l’immigration vont étudier les conditions de votre séjour, en vous donnant soit une allocation ou en vous hébergeant. Tout dépend des moyens financiers dont vous disposez, car si vous pouvez vous en charger vous-mêmes, ils s’en déchargeront. 

Obtenir sa demande d’asile.

Pour la France, le demandeur d’asile devra envoyer son dossier d’asile à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides dans un délai de 3 semaines. À la suite de cette demande, l’OFPRA accuse réception, ou pas, de votre demande avant de vous fixer un rendez-vous. Par la suite, la décision vous sera rendue: elle peut être positive comme négative car la France n’est pas tenue d’accepter toutes les demandes d’asile. Lorsqu’elle est positive, la France vous considèrera comme réfugié, et vous aurez droit à tous les services réservés aux réfugiés, comme la protection. La personne réfugiée, va ainsi avoir accès à une carte de séjour valable 10 ans. Si elle a de la famille, elle pourra les emmener en France, lorsqu’il s’agit de ses enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge de la majorité, ainsi que son époux ou sa femme. Par contre, si la décision est négative, elle peut avoir été irrecevable, c’est-à-dire étudiée au peigne fin, elle peut être rejetée si la personne n’est pas considérée comme ayant besoin du statut de réfugié. Elle peut également être clôturée et dans ce cas, la demande est radiée. Lorsque la décision est négative, le demandeur peut néanmoins faire un recours. S’il ne sait pas comment s’y prendre, il peut demander conseil auprès d’un avocat pour qu’il éclaire sa lanterne au sujet de la question afin de pouvoir mettre tous les atouts de son côté.

La demande d'asile est un domaine juridique régi par le droit des étrangers.
 

Vous êtes à la recherche de renseignements en droit des étrangers ? Découvrez toutes nos informations juridiques en droit des étrangers.