Immigration

Selon l’ONU, un immigré est une « personne née dans un autre pays que celui où elle réside ».

Immigration : qui est concerné ?

La France, considère qu’un immigré est une « personne née étrangère à l’étranger et entrée en France en cette qualité en vue de s’établir sur le territoire français de façon durable ». Ainsi, les personnes nées française à l'étranger ne sont pas immigrées. 

L’Insee définit « un étranger » comme « une personne qui réside en France et ne possède pas la nationalité française». Un immigré n’est donc pas ou plus étranger lorsqu’il possède ou acquiert la nationalité de son pays de résidence, tandis que les personnes nées en France et de nationalité étrangères ne sont pas immigrées.

Les enjeux de l'immigration.

Ce n’est pas tant la définition de l’immigré ou de l’étranger qui interpelle mais plutôt les droits qui lui sont accordés dans le pays où il réside et en l’occurrence en France. Les conditions d’accueil des immigrés et des étrangers constituent l’un des enjeux majeurs de l’immigration. Le rapport remis au premier ministre en Mai 2013 par le député Matthias Fekl met en lumière les efforts que la France doit encore faire en matière de gestion des étrangers.

Le rapport fustige notamment les conditions d’accueil en préfecture des étrangers, jugées indignes de la République (files d’attente de plusieurs heures, refus arbitraires de recevoir des dossiers de demandes de titres), ainsi que les modalités de contrôle par le juge de la procédure de rétention administrative pour les étrangers en situation irrégulière

L’idée est de ne pas hésiter à consulter des avocats spécialistes du droit des étrangers afin de faire valoir vos droits et de bénéficier ainsi de meilleures conditions d’accueil et d’intégration.

L'immigration est un domaine juridique régi par le droit des étrangers.
 

Vous êtes à la recherche de renseignements en droit des étrangers ? Découvrez toutes nos informations juridiques en droit des étrangers.